conomie turque: composants et facteurs de succès
195

02 Sep 2022

conomie turque: composants et facteurs de succès

La Turquie est devenue une grande puissance économique ces dernières années, en battant toujours des records dans ses exportations vers divers pays du monde.

En fait, cette économie pionnière jouit de composants et de facteurs essentiaux qui ont conduit à ce succès sans précédent, dont nous parlons à travers cet article.

Stades de développement de l'économie turque

Lorsque le régime républicain a été fondé dans les années 20 du siècle précédent, la grande partie du revenu national dépendait de l'agriculture.

En revanche, aujourd’hui, l'économie turque se caractérise par la grande croissance et le développement considérable. Depuis 1963, le gouvernement turc a augmenté la croissance économique et la production nationale, à travers l'adoption d'une série de plans successifs ambitieux, qui ont visé à étendre le rôle joué du secteur industriel privé dans l'économie nationale.

Alors, le nombre d'usines est passé de 118 usines en 1923 à plus de 1 000 usines en 1941. Aujourd'hui, on y trouve plus de 30 000 installations industrielles en Turquie. Cependant, l'agriculture reste l'un des secteurs économiques les plus importants, où 58% de la population active du pays travaille.

En outre, la production agricole représente environ 20 % de la valeur des biens et services produits en Turquie.

En effet, environ 11% des main-d'œuvre dans le pays travaille dans le secteur industriel, tandis que la valeur du produit de ce secteur dépasse celle du secteur agricole.

Depuis 1963, la Turquie a élevé la croissance économique et la production nationale à travers un ensemble de plans successifs, qui ont suit une approche visant à élargir le rôle du secteur privé dans le domaine de l’industrie pendant les années 1990. En fait, l’instabilité politique en Turquie avait des effets négatifs sur l'économie, tel que la dette intérieure et extérieure très élevée en raison de la forte l'inflation, les déficits budgétaires importants et les déficits du compte courant élevés.

Les gouvernements de coalition n'ont pas réussi à résoudre ces grands problèmes. En 2002, il y avait une nouvelle perspective pour développer l'économie locale et mondial (exportations), appelée à l’époque (la nouvelle Turquie).

L'économie turque a subi une série d’obstacles, d’échecs, de tentatives de redressement, cependant, la véritable renaissance a commencé en 2002 et se poursuit jusqu'au présent.

Tendances et transformations majeures de l'économie turque

L'instabilité politique en Turquie a eu des effets négatifs sur l'économie qui a subi une grande dette intérieure et extérieure en raison de l'augmentation de l'inflation et du déficit budgétaire public. Les gouvernements de coalition n'ont pas réussi à résoudre ces grands problèmes. En 2002, il y avait une nouvelle perspective pour développer l'économie locale et mondial (exportations), appelée à l’époque (la nouvelle Turquie).

À ce stade, une nouvelle discipline financière, une transformation dans la structure des transactions financières et commerciales, en plus d’une dépendance accrue du secteur privé ont été établis.

En plus, au cours de cette période, la Turquie s'est rapidement remise des effets négatifs précédents, en augmentant l'efficacité des services publics, en diminuant la dette et en améliorant les relations avec les organisations internationales.

Donc, elle a atteint un taux de croissance régulier et vise à atteindre tous les objectifs d'ici le centenaire de la fondation de la république turque.

Principaux secteurs et composants de l'économie turque

L'économie turque comprend divers secteurs et composantes principaux, dans l'industrie, le commerce, l'agriculture, le tourisme et autres.

La Turquie jouit également de moyens de communication modernes, de chemins de fer avancés, d’aéroports internationaux et d’installations publiques importantes. L'État contrôle la sidérurgique, les mines, la foresterie, la plupart des sections bancaires et près de 400 000 hectares de terres agricoles, tandis que le secteur privé possède la grande partie des fermes, des petites usines et des entreprises de construction.

Économie turque

1. Le secteur industriel

La Turquie est connue par le monde entier d’être le pays industriel le plus important, en particulier dans notre monde arabe.

La Turquie produit la plupart des biens de base et secondaires, tels que des denrées alimentaires, des machines, des matériaux de construction...

Afin d'attirer les investissements industriels étrangers, la Turquie a fondé un grand nombre de zones industrielles modernes dans les plus importantes villes turques, avec 346 zones industrielles. En plus, environ (35) nouvelles zones industrielles sont en construction ou en train d’être achevées.

Le gouvernement accorde une grande importance et attention à l’infrastructure, afin de préparer le terrain propice aux usines et aux entreprises pour travailler de manière productive et efficace, en modernisant les réseaux d'eau, l’électricité, le gaz, les routes, l’internet et les moyens de communication...

Le secteur industriel le plus important en Turquie est l’automobile, se classant 13e au monde, et 5e en Europe dans ce secteur.

En outre, la Turquie bat un nouveau record chaque année dans la valeur de ses exportations. C’est pourquoi, la production industrielle représente la ressource la plus importante du pays. Récemment, la Turquie a commencé à fabriquer un véhicule électrique avec une technologie 100 % nationale.

L'industrie des prêt-à-porter est un élément économique très fort en Turquie, dont la valeur des exportations a atteint des chiffres très élevés.

En ce qui concerne le secteur militaire et d'armement, la Turquie a fait d'énormes progrès, passant de la part des importateurs, à la part des producteurs, puis à celle des exportateurs.

Dans le domaine de la technologie, le nombre de centres de technologique turcs est passé de deux centres en 2001 à plus de 100 centres, répartis sur le territoire turc.

Quant à l'industrie pharmaceutique, dont les exportations ont atteint des chiffres records. En plus, les revenus totaux du tourisme médical en Turquie atteignent environ 500 milliards de dollars, ce secteur vise à générer plus de vingt milliards de dollars d'ici 2023.

Composants de l'économie turque

2. Le secteur du tourisme

Le tourisme en Turquie s’appuie sur une très grande variété de sites historiques, d’attractions touristiques et de stations balnéaires sur les mers Égée et Méditerranée, en sorte que la Turquie devienne une destination touristique, culturelle et médicale majeure ces dernières années, en se classant 4e au niveau mondial avec plus de 30 millions de touristes.

Le ministère du Tourisme turc lance toujours des campagnes de marketing pour augmenter le nombre de touristes visitant le pays, qui s’est remis rapidement après l'épidémie de Covid-19.

Il convient de noter que la Turquie a réalisé un boom dans le domaine du tourisme cette dernière décennie en battant des records en termes de touristes étrangers, dont le nombre a diminué en 2020 en raison de l'épidémie de Covid, qui a influé et paralysé largement de nombreux secteurs vitaux à travers le monde.

3. Le secteur agricole

Parce qu'elle contient les sources des fleuves Tigre et Euphrate, la Turquie est considérée comme l'un des plus importants pays du monde dans le secteur agricole, ce qui conduit aujourd'hui à la prospérité du secteur agroalimentaire, sans oublier les autres facteurs essentiaux dans ce domaine, tels que la grande terre fertile, le climat approprié, les sources d’eau abondantes…

La Turquie se classe 7e au monde par la production agricole en général, tandis qu’elle est le leader mondial dans la production de figues, de noisettes, de raisins secs et d'abricots secs. En plus d’être l'un des premiers producteurs mondiaux de lait, de produits laitiers et de miel.

La Turquie a également enregistré autres records dans ce domaine, avec une production totale de 35,3 millions de tonnes de céréales, 30,3 millions de tonnes de légumes, 18,9 millions de tonnes de fruits, 1,9 million de tonnes de volaille et 1,2 million de tonnes de viande rouge. De plus, la Turquie abrite environ 11 000 espèces de plantes, tandis que le nombre total d'espèces de plantes en Europe est de 11 500 espèces.

La Turquie représente une opportunité d'investissement sûr, dans les sous-secteurs de l'agroalimentaire, tels que la transformation des fruits et légumes, l'alimentation animale, le bétail, la volaille, les produits laitiers, les aliments fonctionnels, les poissons et les équipements nécessaires (tels que la chaîne du froid et du chauffage, l'irrigation et les engrais).

La Turquie vise, à travers ses plans ambitieux, à être parmi les cinq premiers pays producteurs de denrées alimentaires au monde d’ici 2023. En plus d'autres objectifs ambitieux dans divers domaines.

Secteurs de l'économie turque

4. Le secteur de la construction

Le secteur immobilier turc a connu un boom sans précédent de l'activité du marché immobilier ces dernières années, dû aux facilités gouvernementaux et aux  amendements considérables sur les lois, adoptés par le gouvernement turc, permettant aux citoyens de 183 pays d’acquérir des biens immobiliers en Turquie, afin d’attirer davantage d'investisseurs étrangers, ce qui conduit à une croissance gigantesque dans ce secteur.

Les investisseurs étrangers ont afflué en grand nombre en Turquie à la suite de ces facilités afin d’acquérir des biens immobiliers. Alors, le taux de ventes a quintuplé, entre 2012 et 2015.

Les caractéristiques du bien contribuent largement à augmenter les facteurs du succès de l'investissement immobilier, par conséquent, à déterminer le prix du bien, tels que l'emplacement, la qualité des matériaux de construction utilisés, les finitions luxueuses...

Certes, le secteur de l’immobilier turc est également influé par d’autres facteurs qui vont au-delà de ce secteur, tels que l'infrastructure, les routes et les ponts, les réseaux électriques et de communication, les ressources d’eau…

Dans ce domaine, la Turquie a beaucoup progressé, à travers des projets d'infrastructure majeurs et uniques, tels que le troisième aéroport d'Istanbul, le canal d'Istanbul en cours de construction, le pont de Canakkale et le pont Sultan Yavus Selim (le 3e pont), et de nombreux autres projets pionniers et vitaux pour un investissement immobilier.

5. Le secteur minier

Le secteur minier est l'un des principaux secteurs qui alimentent les revenus publics trucs. Ce secteur renforce les réserves gouvernementales de métaux précieux, tels que l'or et l'argent, en plus de son rôle majeur dans l’industrie turque en fournissant toutes les matières premières nécessaires.

La Turquie jouit d’un vaste éventail de ressources minérales. C'est l'un des pays les plus riches en minéraux au monde. Pour cela, elle produit de nombreux types de minéraux exploitables et de nombreux gisements de minéraux.

Cette diversité de minéraux est due à la géologie riche de la Turquie.

L'or et l'argent sont considérés parmi les métaux les plus précieux dans le secteur minier en Turquie, tandis que le cuivre et le chrome sont des métaux industriels essentiaux de ce secteur, en plus de la production de fer et d'acier, où les domaines de l’investissement sont variés.

La production du secteur minier, les activités minières et les opérations de recherche et de prospection ont considérablement augmenté, en particulier l’or, l'argent, le cuivre, le chrome et le manganèse.

En fait, le secteur public domine la production de métaux de base, tandis que le secteur privé produit des minéraux industriels.

6. Le secteur des services

Le secteur des services est considéré comme l'une des tendances économiques modernes majeures, dû à la grande part occupée dans le domaine du travail, ainsi que à sa grande contribution à la production totale. Autrefois, ce secteur a été négligé et placé à la troisième place en termes d’importance, puisque il ne contribue pas directement à l'augmentation des revenus.

A la suite du développement industriel, le secteur des services s'est également développé très rapidement, alors, la plupart des secteurs économiques se sont transformés en secteurs de services. Actuellement, ce secteur est considéré comme le cœur battant de l'économie contemporaine.

L'économie contemporaine vise à développer ce secteur vital en raison de son impact positif sur la croissance économique, car tout déséquilibre survenu dans ce secteur pourrait entraîner une détérioration des taux d'emploi et d'investissement. En prenant compte la naissance de la mondialisation et des multinationales qui a conduit à une concurrence acharnée entre ces institutions sur les marchés, le marché local turc devenait attirant, ce qui a poussé, à son tour, les responsables à prendre des mesures qui libéralisaient et modernisaient le secteur des services pour jouer son rôle important dans le développement de divers secteurs économiques.

Ces dernières années, l'investissement dans le secteur des services en Turquie a connu une forte demande des investisseurs étrangers.

7. Le secteur des télécoms

En général, le secteur des technologies de l'information est l'un des secteurs les plus vitaux en Turquie, et le marché des télécommunications est l'un des piliers majeurs de l'économie turque, en plus d'autres marchés, tels que l'immobilier, le tourisme et autres.

Grâce au marché intérieur grand et aux puissances considérables, les investissements dans le secteur des TIC en Turquie augmentent plus rapidement que la moyenne mondiale.

En outre, la plupart des transactions et les procédures juridiques en Turquie aujourd'hui sont documentées et effectuées électroniquement, cela signifie un accès facile aux documents pour certains cas.

Voici les domaines les plus investis dans les TIC en Turquie :

La 5.G pour smartphones et tablettes, services informatiques et l’information dans les nuages.

Le marché turc de la technologie continue de grandir de manière significative, alors que tout le monde continue d’orienter vers la modernisation technique dans de nombreux domaines de la vie quotidienne.

Le nombre d’utilisateur de l'Internet haut débit a atteint 73,8 millions d'utilisateurs à ce jour, tandis que le nombre d'utilisateurs fixes est de 13,4 millions. En fait, la technologie XDSL est la principale technologie utilisée en Turquie, avec 9,5 millions d'utilisateurs.

Il convient de noter que les fréquences GSM sur le marché turc commencent à partir de 800 jusqu’à 2600 MHz. En plus, Turkcell possède la plus large plage de variation de fréquence.

En outre, les solutions de fibre optique ont eu un accès au marché, puisque les entreprises investissent dans les infrastructures.

En effet, les deux institutions de l'Institut turc de recherche et de développement et du ministère des Communications et des Transports (TUBITAK et BTK) dirigent les efforts du gouvernement pour procurer une sécurité de l'information profonde et importante.

Le secteur de la sécurité de l'information devrait croître, étant donné que les systèmes de TIC pour les entreprises et les gouvernements représentent un domaine très sensible et vital. C’est pourquoi, le gouvernement augmente les dépenses de matériel et de logiciels pour lutter contre les menaces à la sécurité publique sur Internet.

Plus importantes ressources naturelles turques

La Turquie possède de nombreuses ressources naturelles exploitées en faveur de la croissance générale de l'économie et du produit intérieur brut du pays. Parmi les plus importantes figurent :

  • Or

Extrait à grande échelle dans plusieurs régions de la Turquie, ce qui fait de la Turquie un important producteur d'or. La mine Kislada, située dans la ville d'Uşak, est la plus grande mine d'or du pays, détenue et exploitée par El Dorado Gold Corporation, basée au Canada.

  • Cuivre

La Turquie possède de nombreuses mines de cuivre réparties sur tout le territoire turc. En fait, la mine (Rize) est l'une des plus grandes mines de cuivre du pays, en contenant une réserve estimée à 20 millions de tonnes de minerai.

En outre, la mine (Morgol) dans la ville d’Artvin, dont la réserve est d’environ 40 millions de tonnes de minerai.

  • Fer

La Turquie contient environ 83 millions de tonnes de réserves de minerai de fer, réparties dans tout le pays, notamment en Anatolie, Erzincan, Malatya et Sivas.

Le taux de production n’a pas beaucoup changé au fil du temps à cause des réserves insuffisantes. Pour cela, la Turquie en dépend des importations, en particulier du Brésil, de la Russie, de la Suède et de l'Ukraine.

La mine d'Afnik, située dans la ville de Bingol, est l'une des plus grandes réserves de minerai de fer en Turquie, avec une réserve estimée à 105 millions de tonnes de minerai de fer.

  • Charbon

La Turquie produit plus de charbon que de pétrole et de gaz, utilisé pour la production d'électricité, avec environ 1,5 million de tonnes de houille, ce qui représente environ 40 % de la production totale d'énergie de la Turquie.

Les principaux gisements de houille se trouvent dans le bassin d'Amasra et de Zonguldag, sur la côte de la mer Noire au nord-ouest de la Turquie, avec une réserve estimée à 1,3 milliard de tonnes de houille. Et c’est la seule zone turque où la houille est extraite.

Avenir de l'économie turque

Ingrédients et facteurs de succès de l'économie turque

En fait, les pays environnants de la Turquie et le monde entier sont fascinés par le boom économique réalisé par le pays dans tous les domaines et secteurs, en battant de nouveaux records. Ce succès a dû à de nombreux facteurs, tels que.

1. Le grand développement économique interne et externe

Tout pays qui veut être supérieure dans n'importe quel domaine, essaie d’éviter les points faibles, c’est pourquoi la Turquie s’efforce à développer systématiquement les divers secteurs économiques. L'État

La Turquie a donc décidé de payer toutes les dettes financières, afin de mettre en place de mégas projets d’infrastructure moderne, tels que des hôpitaux, des écoles et tout ce qui contribue à la croissance et au développement globale.

Au niveau étranger, la Turquie a établi des relations étroites avec les pays voisins et lointains, en ouvrant la porte à l'exportation de divers types de produits turcs, ce qui lui confère une position distinguée et supérieure parmi les principaux producteurs et exportateurs du monde.

2. La stabilité politique

L'un des facteurs importants pour tout pays afin de réussir et développer le secteur économique est la stabilité politique. C’est l’une des caractéristiques les plus importante de la Turquie, ce qui pousse les investisseurs à affluer en grand nombre, puisque le pays représente une ambiance sûre pour les capitaux mondiaux afin d’investir dans les types d’investissement. Et c'est ce qui augmente la croissance économique et la prospérité.

3. Les lois qui encouragent l'investissement

Les lois adoptées par l'État encouragent les investissements nationaux et internationaux à y investir. C’est pourquoi, la Turquie a connu une grande renaissance dans tous les domaines et une hausse considérable du PIB.

 

Edité par Tebadul pour le commerce international©

Avez-vous aimé notre sujet ? Partagez-le

contactez-nous

Obtenez les meilleurs services possibles en remplissant vos données

contact-img

Nous serons heureux de vous fournir le meilleur service possible après avoir rempli le formulaire ci-dessous.

whatsapp
contact form
Form WhatsApp